Les matériaux utilisés dans les emballages alimentaires sont en plein changement

Jim Schneider, vice-président des opérations chez Fibres Sustana, discute de l’évolution du recyclage et des changements positifs que cela peut susciter pour les emballages alimentaires. Les emballages alimentaires ont évolué au cours des cinq dernières années,

4 min de lecture

Jim Schneider, vice-président des opérations chez Fibres Sustana, discute de l’évolution du recyclage et des changements positifs que cela peut susciter pour les emballages alimentaires.

Les emballages alimentaires ont évolué au cours des cinq dernières années, et la pandémie de COVID‑19 a accéléré la cadence. L’intérêt renouvelé à l’égard du papier et du carton pour réduire les déchets de plastique, associé aux progrès du recyclage pour traiter de nouvelles sources de fibres, comme des cartons et des emballages multicouches, contribue à prolonger le cycle de vie des matériaux et à créer une économie circulaire.

Fibres Sustana a vécu ces changements en temps réel. « Quand nous avons ouvert nos usines, 100 % des fibres que nous recevions provenaient de papiers de bureaux. Nous les traitions et les retournions au secteur de l’imprimerie », a déclaré Jim Schneider, vice-président des opérations à De Pere. « Nous sommes maintenant à un point d’inflexion – un point où les marchés qui utilisent nos fibres doivent imiter les marchés d’où proviennent les fibres. »

Au fil des ans, Fibres Sustana a démontré sa capacité à prendre des gobelets, des cartons et d’autres produits, à les recycler afin que la fibre puisse revenir directement dans ces mêmes produits.  Pour bâtir une économie circulaire, nous pouvons prendre des matériaux et les transformer en fibres qui peuvent être réutilisées – et les emballages alimentaires offrent d’immenses possibilités à cet égard.

Progrès dans les emballages

La technologie de recyclage des emballages alimentaires a fait des progrès considérables; une grande partie de ce qui était envoyé dans les sites d’enfouissement ou à l’incinération, il y a cinq ou dix ans, est aujourd’hui recyclée. Toutefois, il est possible de rendre les emballages encore plus recyclables, ainsi que d’inclure des fibres recyclées dans différents types d’emballages alimentaires.

« On reçoit tous les jours des matériaux qu’on n’aurait pas jugé recyclables il y a dix ou même cinq ans, ajoute M. Schneider. On a fait d’immenses progrès dans le traitement des revêtements de protection, comme l’acide polylactique ou l’acrylique. Heureusement, nous avons fait des investissements proactifs dans notre technologie, ces matériaux ne créent aucun problème pour nous dans le processus de recyclage. Alors que les entreprises cherchent des alternatives aux emballages en plastique, nous devons nous assurer que les solutions que nous proposons n’empireront pas le problème que nous essayons de régler. »

Ces progrès en matière de recyclage permettent à l’industrie d’aller de l’avant avec la circularité. Grâce à ces technologies et à ces investissements, au-delà du papier de bureau recyclé en papier d’impression, Fibres Sustana peut maintenant récupérer une variété de produits – tels que les contenants multicouches et à pignon – et produire des fibres recyclées pouvant à nouveau être utilisées dans l’emballage alimentaire et les produits sanitaires, élargissant ainsi les possibilités d’incorporer des matériaux recyclés dans cette industrie.

Solutions de remplacement sécuritaires pour les emballages

L’industrie fait également l’objet de pressions pour améliorer la propreté des emballages alimentaires. Au cours des dernières années, un nombre croissant d’États américains a éliminé progressivement ou complètement l’utilisation de substances polyfluoroalkylées dans les emballages alimentaires. Des mesures comme celle-ci peuvent favoriser l’utilisation d’une quantité plus importante de contenu recyclé dans les emballages en contact direct avec les aliments en garantissant que les fibres sont propres et sécuritaires. Les entreprises qui n’ont pas l’habitude d’utiliser des fibres recyclées dans ces produits croient à tort qu’elles ne le sont pas. En produisant des fibres recyclées conformes aux normes de la Food Drug Administration (FDA) aux États-Unis pour les emballages en contact direct avec les aliments, comme EnviroLife® de Fibres Sustana, leur permettent d’éclaircir cette confusion.

« Les producteurs d’emballages alimentaires doivent suivre un processus de vérification préalable complète pour s’assurer que les produits qu’ils fabriquent soient sécuritaires pour les consommateurs, explique M. Schneider. Notre produit EnviroLife® est offert depuis 2015 et a démontré à maintes reprises qu’il satisfait, et dépasse même, les normes de propreté requises pour les applications en contact direct avec des aliments. »

EnviroLife® est fait à 100 % de fibres recyclées durables, conformes aux normes de la FDA. Ce produit a une empreinte environnementale largement inférieure à celle des fibres vierges, utilise 9 fois moins d’eau et l’impact sur les changements climatiques est 26 % inférieur. De plus, contrairement à d’autres fibres recyclées, il ne présente véritablement aucune fluorescence, ce qui a permis à Fibres Sustana d’obtenir une lettre de non-objection de la FDA. Ce processus breveté permet d’utiliser les fibres EnviroLife® en contact direct avec les aliments.

Responsabilité des producteurs et possibilités pour les emballages durables

Alors que la demande pour des pratiques durables augmente, les producteurs d’emballages alimentaires ont une responsabilité accrue de rendre leurs emballages durables – une responsabilité à l’égard de leurs objectifs ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) et des consommateurs. Les entreprises devraient chercher des fournisseurs qui accordent la priorité au contenu recyclé et à la recyclabilité.

Depuis son lancement sur le marché, les utilisations d’EnviroLife® n’ont cessé de se multiplier. EnviroLife® peut être utilisé dans plusieurs produits à base de fibres, par exemple des gobelets et des emballages alimentaires, et des recherches sont en cours dans le but de trouver d’autres utilisations potentielles.

« Les enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance vont inciter les fabricants à mettre davantage l’accent sur la recyclabilité et la circularité, a ajouté M. Schneider. Et ils constateront que les fibres recyclées sont toujours avantageuses du point de vue de l’empreinte carbone, de l’utilisation d’eau et d’énergie. Les attentes en matière d’ESG devraient avoir une influence positive sur les emballages à l’avenir. »

Le recyclage des matériaux d’emballages alimentaires s’est amélioré au fil du temps. Intégrer davantage des matières recyclées dans les emballages alimentaires favorisera non seulement notre parcours collectif vers une économie circulaire, mais améliorera aussi l’avenir des entreprises, de la société et de la planète. Chez Fibres Sustana, nous sommes fiers de créer un avenir durable, une fibre recyclée à la fois.